Les socialistes du Loiret rappellent la gravité des affaires qui concernent actuellement la droite :

  • le président de l'UMP, Jean-François Copé, est soupçonné d'avoir détourné 8 millions d'euros, par des surfacturations, au profit de ses amis;
  • l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, est soupçonné de financement illégal de sa campagne électorale de 2007 par la Libye;
  • son plus proche conseiller, Patrick Buisson, a, pendant des centaines d'heures, enregistrer des conversations avec les plus hauts responsables de la République;
  • Nicolas Sarkozy, encore lui, est désormais soupçonné de trafic d'influence.

On comprend alors que la droite, l'UMP, Jean-François Copé et ses amis, aux abois, cherchent par tous les moyens à détourner l'attention.

Les attaques indignes contre Christiane Taubira montrent l'incapacité de la droite à comprendre que, désormais, la séparation des pouvoirs est effective en France : ni le pouvoir législatif, ni le pouvoir exécutif ne donnent d'instructions particulières dans une affaire.

Cet écran de fumée ne tardera pas à se dissiper et les vraies affaires, à droite, montreront toute la différence dans la façon de gouverner entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

La droite n'accepte toujours pas que Nicolas Sarkozy soit, désormais, un justiciable comme les autres, mais elle se rend compte, aujourd'hui, des risques pris avec un président de la République qui s'entourait de personnages sulfureux aux méthodes contestables.

Les socialistes du Loiret redisent tout leur soutien à Christiane Taubira qui est la cible d'une droite radicale qui n'accepte toujours pas la défaite de Nicolas Sarkozy.