securitesociale.pngLa Direction des études du ministère des Affaires sociales vient de publier des données sur la consommation de soins et de biens médicaux en 2015, qui montrent que:
- la part des dépenses de santé à la charge des ménages a une nouvelle fois diminuée en 2015, passant de 9,3% en 2012 à 8,4% en 2015.
- la sécurité sociale prend en charge une part croissante des dépenses de santé : 76,8% en 2015 contre 75,5% en 2011.
 
Cette amélioration de la situation s’explique notamment par la prise en compte des affections de longue durée comme le diabète ou le cancer, remboursées à 100%.
 
La fédération du Loiret du Parti socialiste souhaite le rappeler : ces résultats ont été obtenus grâce à l’absence de tout déremboursement et de toute nouvelle franchise depuis 2012.
La politique menée par le gouvernement et sa majorité a sauvegardé et renforcé notre modèle social, contrairement au projet de régression sociale de l’opposition qui souhaite diminuer la part des dépenses prises en charge par la sécurité sociale.
Et tout cela s’est fait – comme entre 1997 et 2002 – en réduisant fortement le déficit de la sécurité sociale : –70% par rapport au déficit laissé par la droite en 2012.

(communiqué du 16 septembre 2016)