A l'heure de la raréfaction de l'argent public, et de la mobilisation des gilets jaunes sur le pouvoir d'achat, le département du Loiret choisit de mobiliser 512 000 euros pour soutenir un harceleur.  

En effet, dans la procédure qui concerne l'ancien Directeur général des Services, M. LIDOLFF a été poursuivi et condamné pour harcèlement dans le cadre d'une procédure pénale et civile. Le Conseil départemental a pris en charge financièrement l'ensemble de sa défense pour près de 489 000 euros.

Aujourd'hui, nous venons d'apprendre que le Département va encore plus loin et fait le choix d'utiliser l'argent public pour rembourser au harceleur sa condamnation à payer aux victimes. 

Pour mémoire, il s'agit du même personnage qui, après avoir quitté le Loiret suite au début des procédures, a été renvoyé du Département des Hauts de Seine pour avoir refait somptueusement son nouveau bureau avec l'argent public. Facture pour le contribuable : 90 000 euros. 

Les victimes, agents du Département, voient leur employeur soutenir et conforter leur harceleur. Une honte et un déni de justice !  

La fédération du Loiret du Parti Socialiste apporte tout son soutien aux victimes et condamne la prise en charge du Département dans cette affaire. Elle demande expressément à M.Gaudet, Président du Conseil Départemental du Loiret, de s'expliquer devant les contribuables et devant les victimes.  

La Fédération du Parti Socialiste du Loiret